carnets

célèbres

Tenir un carnet de voyage. Des carnets célèbres.

Les carnets prenaient souvent une place importante dans la vie des artistes, des scientifiques et des voyageurs. A l’époque, privée de la technologie moderne, un carnet était indispensable pour garder trace des idées, pour garder en mémoire les observations, pour perpétuer la connaissance et partager le savoir avec les autres. Les écrivains tenaient des carnets pour poser les phrases de leurs futurs œuvres sur papier. Les artistes utilisaient les carnets, surtout les carnets de voyage, pour garder l’esprit des endroits et des personnes rencontrées. Souvent, les croquis inspiraient les oeuvres. Les botanistes gardaient précieusement leurs croquis et la description des plantes et animaux observés dans la nature. Les chimistes et les physiciens utilisent les carnets pour garder note de leurs expériences, de leurs trouvailles, de leurs méthodes pour pouvoir ensuite retranscrire les expériences dans leurs moindres détails à la communauté scientifique. Les inventeurs et les chefs d’entreprises modernes écrivent et dessinent tous ce qui leur parait important. 

Un carnet est souvent tenu pour soi: pour aider notre mémoire souvent défaillante, pour partager nos sentiments, pour exprimer nos émotions. Il est possible de consulter son carnet de voyage pour reprendre un projet commencé il y a longtemps, pour développer une idée ou pour se remémorer quelque chose, pour ressentir à nouveaux des émotions passées. Un carnet nous aide, tous simplement, à revenir en arrière, à ne rien oublier. 

 

Si ce n’est pas pour soi, les carnets peuvent être tenus pour des proches, pour les prochaines générations. Les lettres et les journaux intimes nous permettent de mieux comprendre la vie de personnes désormais disparue. Cela vaut pour les célébrités, mais un journal des parents, des grands-parents peut être encore plus important, plus enrichissant. Néanmoins, un journal fait pour soi vous rend plus libre, dépourvu de la pression sociale, du regard des autres qui peut être pesant. En particulier quand le monde de réseaux sociaux appelent à la perfection. Les plus grands tenaient des carnets, avec des lignes imprécises, des croquis rapides et des pages raturées. Avec une écriture naturelle sans artifices.

Parmi les carnets les plus célèbres, il y a les carnets comportant des croquis d’artistes. Le peintre impressionniste, Paul Gauguin a tenu son journal de voyage pendant son séjour à Tahiti. Il décrit ses découvertes de la Polynésie, de l’art de la culture mahorie. Son manuscrit nommé « Ancien culte mahorie » inclut des aquarelles d’artistes accompagnés de l’histoire, des croyances, des mythes parfois recopiés des ouvrages. Gauguin nous y présente des personnages énigmatiques. En plus de son carnet, le regard de Gauguin sur les Tahitiennes et leurs terres exotiques sont retranscrits dans les œuvres exposées dans les grands musées, notamment, le musée d’Orsay à Paris.

Le carnet de voyage du peintre Eugène Delacroix au Maroc est tout aussi célèbre. On y retrouve beaucoup de croquis à l’encre. Des croquis rapides avec des lignes imparfaites, mais incroyablement touchantes. Des textes manuscrits, parfois illisibles.  Quelques aquarelles. Nous découvrons le Maroc tel que Delaroix la perçut pendant son voyage. Des personnages voilés, des paysages ensoleillés.

Le carnet de Frida Carmen Kahlo est très expressif, coloré, vivant ! Les écrits se mélangent avec les croquis. Les dessins sont plus ou moins travaillés, plus au moins finis. Le mélange d’encre et de peinture qui donne des impressions venues d'un autre monde. Des couleurs intenses, Des scènes irréelles. Le monde de Frida Carmen Kahlo.

Picasso, lui aussi, tenait de carnets de croquis, des carnets de voyage. Les pages sont souvent exposées dans les musées où il est possible de trouver de nombreuses esquisses à l’encre, aux crayons de couleur. On y trouve des dessins plus ou moins détaillés, plus ou moins réalistes. Se rapprochant souvent de l’art primitif qui l’a tant inspiré ! On y trouve des personnages, des dessins urbains. Les dates permettent de s’orienter dans le temps. Les textes sont plutôt rares.

Le carnet de Salvador Dali est un arc-en-ciel fait à l’encre noire, bleue et rouge. On y retrouve les nombreux dessins originaux esquissés d’une expressivité étonnante. À côté ou même en dessous des croquis, on trouve ses dépenses, ses notes manuscrites, ses critiques, ses pensées. Un carnet étonnant qui constitue un véritable trésor !

Les peintres ne sont pas les seuls à utiliser des carnets. Les écrivains, comme Ernest Hemingway, sont connus pour leurs carnets mélangeant textes et dessins. Charles Darwin a tenu un carnet de voyage pour noter les diverses observations des espèces lors de ses multiples expéditions. Les carnets de Léonard de Vinci sont mondialement connus ! Ses machines, ses inventions, ses textes rédigés à la main gauche, souvent en miroir. Les scientifiques sont souvent des adeptes des carnets. Les carnets de Marie Curie décrivent ses expériences avec le radium. Pourtant, il est impossible de les prendre en main à cause de leur radioactivité. Le fondateur de Virgin, Richard Branson est aussi un grand adepte des carnets. Il disait que les réunions, les rencontres ont peu d’utilité si personne ne prend de notes pendant les conversations. Le présent s’efface si l’on n’en garde pas trace.

J’espère que cet aperçu vous aura inspiré et donné envie d’avoir vos propres carnets. Les carnets de voyage MyTravelTextbook peuvent vous aider à débuter cette nouvelle expérience. Carnets de notes, carnets de voyage, carnets de croquis ne sont par réservés aux naturalistes, aux scientifiques, aux artistes et aux écrivains. Chacun de nous est un peu artiste, auteur, écrivain et acteur principal de sa vie. Cette dernière peut s’écrire et trouver une place dans des carnets !

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Instagram

©2019 by My Travel Textbook